Coiffeur

La coiffure à domicile a bénéficié d’une augmentation d’activité sans précédent ces dix dernières années. Actuellement on compte près de 10 000 entreprises de coiffure à domicile, soit 15 % du secteur global. Zoom sur un secteur en plein boom.

1- Des besoins grandissants  

Si les zones rurales subissent petit à petit la disparition des commerces, les services à domicile se développent en revanche très rapidement. C’est l’une des conséquences du vieillissement de la population, car bien que les personnes âgées soient de plus en plus dynamiques, certaines activités et certains déplacements, notamment en voiture, leur sont plus difficiles à réaliser. Or une belle coupe de cheveux reste indispensable, et ce quelque soit la génération !

Il ne faut pas oublier les périphéries des grandes villes qui n’ont pas toujours les commerces de proximité essentiels, plus présents dans les centres villes. Cela oblige les habitants à se rabattre sur des centres commerciaux impersonnels.

Par ailleurs, pour l’ensemble des actifs, la coiffure à domicile possède des avantages incontestables qui se concilient parfaitement avec les emplois du temps surchargés : adaptabilité, rapidité et tranquillité.

2-Bien se former, tant aux techniques qu’à la gestion de sa future entreprise

Chaque année, environ 40 000 jeunes se forment à la coiffure. Un CAP est essentiel pour ceux qui souhaitent se lancer dans le métier, que ce soit en salon ou à domicile. Il est également exigé auprès de ceux qui travaillent en tant que auto-entrepreneur. Le titulaire de ce diplôme sera formé aux techniques courantes de coiffure pour hommes et femmes, à la gestion des stocks et à l’accueil des clients. Pour se perfectionner, il est utile de poursuivre la formation avec un Brevet Professionnel.

Avant de monter sa propre société, un coiffeur se forme souvent dans un salon déjà existant, ce qui permet de s’exercer tout en observant les contraintes et les exigences d’une entreprise de coiffure.

3- Choisir le statut auto-entrepreneur

Le choix du régime de l’auto-entrepreneur s’impose pour la coiffure à domicile. D’ailleurs, 48 % des activités de coiffure ne comptent aucun salarié.

Ce statut permet aux personnes physiques de créer une société ou de développer une activité indépendante avec un plafond de chiffre d’affaires à ne pas dépasser (82 200€ pour une activité de vente, 32 900€ pour une activité de services).

En voici quelques avantages :

Le statut auto entrepreneur ne fait pas perdre les indemnités de chômage, elles peuvent être perçues pendant encore 15 mois si le nouveau revenu ne dépasse pas 70% du salaire antérieur.

-Il est possible de bénéficier d’une couverture sociale mais uniquement pour la maladie et la retraite.

-Il suffit de s’inscrire soit sur Internet : www.lautoentrepreneur.fr, soit auprès d’un centre de formalités (CFE), de la Chambre des Métiers (CM) ou de la Chambre du Commerce et de l’Industrie (CCI).

– Le chiffre d’affaires n’est pas soumis à la TVA.

-Dispense de l’établissement de comptes annuels.

4- Bien définir son secteur géographique et ses frais de déplacement

Pour un coiffeur à domicile, la moyenne du temps passé en voiture s’élève à 40 heures. Il est important de bien choisir le secteur d’intervention en calculant les frais annexes (essence, temps, assurance, usure, etc.).

En effet, le temps passé en voiture n’est pas du temps passé à coiffer ou couper des cheveux, c’est donc un entre-deux qu’il ne faut pas rallonger inutilement. Par ailleurs, les frais de déplacements supérieurs à 20 km peuvent se répercuter sur la facture finale.

5- Et enfin, se faire connaître !

Etre un bon professionnel ne suffit pas, il faut impérativement constituer sa clientèle. Le challenge de taille est donc de trouver une clientèle pérenne et suffisante, si possible dans une zone géographique près de chez soi. Le bouche à oreille est une technique qui fonctionne merveilleusement bien dans les campagnes, mais attention si un client satisfait parlera de votre prestation à une personne, un client insatisfait n’hésitera pas à le clamer haut et fort.

Pour gagner du temps, il faut vous faire connaître auprès des figures fortes d’un village ou d’un quartier, ceux que l’on appelle communément les « leaders d’opinion », tout en entretenant de bonnes relations avec les commerçants qui pourront parler de vous à leurs clients.

Enfin, pour s’assurer une clientèle fiable et un chiffre d’affaires régulier, l’idéal est d’obtenir un accès à une maison de retraite. Il est néanmoins de plus en plus difficile de les intégrer puisque ces établissements sont de plus en plus gérés par des décideurs nationaux qui ne sont pas vos interlocuteurs locaux.


Si vous souhaitez vivre et travailler en province, obtenez plus d’informations en vous inscrivant gratuitement pour PROVEMPLOI.