wok-24

Crédit photo : Flickr (Imola Gracià Marjal)

Selon la Direction générale des entreprises (DGE), la France est restée, en 2014, la première destination touristique mondiale, avec 83,8 millions de touristes en provenance d’autres pays (+0,2 % par rapport à 2013). Le tourisme représente 7,4 % du PIB français en 2014.

Selon les derniers chiffres du cabinet Gira Conseil, en 2014 le marché de la restauration rapide ou vente au comptoir était en progression en 2013 (+ 2,56% par rapport à 2012). La Vente au comptoir affiche une croissance plus élevée que la restauration commerciale servie à table.

Vous disposez d’un bon relationnel et aimez faire découvrir des nouveautés gustatives ? L’idée de monter un projet sain et goûté vous inspire et vous remplit de joie ? Pourquoi ne pas créer votre propre restauration rapide wok ? Un tel projet demandera un investissement important de votre part, mais une fois surmontés les obstacles administratifs et organisationnels, vous serez absorbés par ce défi ! Découvrez les 5 conseils de Parcours France pour créer un restaurant wok…

(N°1) Établissez un menu à proposer dans votre restaurant wok

menu-wok

Crédit photo : Flickr (Larry Hoffman)

Avant d’investir dans du matériel il faut penser à un menu qui attirerait grand nombre d’employés, étudiants, touristes le midi ou même le soir. Chaque restaurant a sa spécialité !

Vos clients accordent, en moyenne, 32 minutes à leur déjeuner. Ils ont donc besoin de se restaurer rapidement. Vous devez proposer des menus facilement compréhensibles avec un choix limité, gage de qualité, des tailles et des portions différentes en fonction du niveau d’appétit. Ce qui séduit les clients c’est la qualité des plats cuisinés à partir de produits frais, biologiques, sains ainsi que la praticité de ces derniers puisque servis sur place ou à emporter.

Pour trouviez les plats que vous pourriez faire goûter à vos clients, il faut que vous analysiez les menus qui plaisent le plus dans telle ou telle zone géographique. Il est, également, impératif de trouver un public concerné et de s’adapter à sa cible. En commercialisant des plats sains et pratiques vous vous adressez aux employés / travailleurs qui ont peu de temps pour se restaurer, aux femmes ou aux hommes qui se tournent vers des produits sains et biologiques, ainsi qu’aux étudiants qui se souhaitent déguster un bon plat pour un budget restreint.

(N°2) Anticipez la construction du restaurant

wok

Crédit photo : Flickr (Robin Kok)

Construire un restaurant wok n’est pas perçu comme un investissement important. En effet, une fois construit, le restaurant est très vite rentabilisé puisque la croissance est rapide et donc confortable.

L’investissement le plus important désigne l’acquisition d’un local commercial. Il est nécessaire de prévoir le coût de l’immobilier qui sera évalué entre 20 000 et 50 000€. La taille moyenne du local mesure entre 10 et 30m² si les plats sont à emporter. Ce dernier peut être acheté ou loué. Si le local a été acheté vous aurez la liberté dans le choix du design et de la décoration. L’apparence doit attirer et donner envie aux consommateurs d’acheter chez vous.

Il est important de trouver un local avec une cuisine ouverte qui sera vue depuis la salle de restauration. La cuisine au wok ressemble à un spectacle pendant lequel les légumes sont rapidement coupés, cuits et virevoltent dans tous les sens. Un cuisinier habile ayant eu de l’expérience dans ce domaine est vivement recommandé.

Il est indispensable de prévoir le coût des fournitures. Premièrement les ingrédients : le coût de ces derniers dépend de leur qualité. La plupart des produits sont biologiques et seront donc plus chers. Faites attention à ne pas acheter trop de provisions d’un coup, car les ingrédients frais sont rapidement périssables. Deuxièmement le coût de l’équipement de cuisine industriel. Ce dernier désigne l’acquisition d’ustensiles.

(N°3) Proposez un service efficace

wok1224

Crédit photo : Flickr (Chun Kit To)

Souvenez-vous les clients ont peu de temps à accorder à leur déjeuner. Tout doit être efficace : le service, la préparation du plat, le mode de paiement etc.

Pensez à améliorer le système d’encaissement et facilitez les tâches du cuisinier de manière à ce que les plats soient préparés le plus rapidement possible.

(N°4) Véhiculez l’image de naturalité

wok23

Crédit photo : Flickr (Max Braun)

La cuisine au wok, grâce à son mode de cuisson fusion, utilise peu de matières grasses (légumes féculents) et offre un plat équilibré et sain.

En venant se restaurer dans ce type de restauration rapide, les clients accordent de plus en plus d’importance aux produits utilisés dans leurs plats. Ils cherchent des plats chauds, nourrissants et peu caloriques. Le fait de voir les plats cuisinés rapidement sous leurs yeux rassurent les clients concernant la provenance des produits utilisés.

Les plats dans lesquels les ingrédients sont mis : les cups confèrent un caractère pratique aux plats qui peuvent être dégustés n’importe où. Enfin les pâtes sont facilement associées à d’autres ingrédients. La cuisine wok à emporter est catégorisée comme restauration rapide haut de gamme. Cette tendance s’adresse aux consommateurs pressés soucieux de s’alimenter sainement et ayant un budget plus extensible que les consommateurs de burger et autres fast foods.

(N°5) Anticipez les démarches administratives à suivre

wok

Crédit photo : Flickr (David J)

Premièrement, il est impératif de choisir un statut juridique et de déclarer juridiquement votre entreprise auprès du centre des formalités des entreprises (CFE).

Pour développer votre activité commerciale il faudra acheter un fond de commerce ou acquérir un droit au bail si vous devenez titulaire du contrat de location, ou encore racheter le local.

Depuis 2012, les restaurants de type restauration rapide doivent avoir dans leurs effectifs une personne formée aux règles d’hygiène alimentaire. Le restaurateur doit être, également, informés des pratiques d’hygiène : denrées alimentaires (contamination, température de conservation, etc.).

L’exploitant doit s’assurer que son établissement est conforme aux normes de sécurité applicables pour les établissements recevant du public (ERP).

Toute personne reprenant ou créant un restaurant doit obtenir le permis d’exploitation pour servir des boissons à sa clientèle. Depuis juin 2011 la vente de boissons non alcoolisées ne nécessite plus de licence cependant si vous souhaitez commercialiser des boissons alcoolisées il est nécessaire d’avoir une licence débit de boisson. Cependant si vous souhaitez que vos plats puissent être emportés, il est impératif de s’adresser à votre mairie pour obtenir une licence à emporter.

Si vous souhaitez diffuser de la musique dans votre restaurant il faudra faire une demande auprès de la SACEM et verser une redevance annelle. La construction d’une terrasse nécessite une autorisation de la part de la mairie. Pour obtenir l’autorisation, vous devrez payer une redevance dont le prix dépend de la taille de la terrasse, de la fréquentation piétonne de la rue, de l’exposition, etc.

La tarification doit être affichée à l’extérieur ainsi qu’à l’intérieur du restaurant. L’interdiction de fumer doit être, également, affichée. Vous pourrez en savoir plus sur ces réglementations sur le site du Ministère des Affaires sociales et de la Santé.

Les titres-restaurant peuvent être acceptés : si les restaurants veulent être remboursés, la qualité doit être justifiée auprès de la Centrale de Règlement des Titres (CRT).

Enfin les horaires d’ouverture sont fixés par arrêté préfectoral. Il est nécessaire de prendre contact avec la préfecture du département d’installation de votre restaurant.