L’identité de certaines villes de France est en partie constituée de la population estudiantine qui occupe ses rues. Pays qui attire les étudiants internationaux par ses voies d’excellences et ses prix défiant la concurrence mondiale, et qui valorise les études supérieures, nous vous proposons ici un zoom sur les villes qui en regroupent le plus !

1 – Paris, ville la plus étudiante !

Untitled-1

Sans Grande surprise, avec plus de 625 000 étudiants, Paris est la ville où ces derniers sont les plus nombreux. Avec ses dix-sept universités (dont un peu plus de la moitié est située dans la petite couronne), sa vingtaine d’écoles de commerce, sa cinquantaine d’écoles de communication (au sens large), sa dizaine d’écoles d’ingénieurs, ses centres de formation continue et en alternance, l’offre Parisienne pour les étudiants est aussi variée que complète ! De plus, fière de sa tradition étudiante, la capitale a su adapter certains de ses quartiers à cette population si particulière : Une ballade nocturne un jeudi soir vers les quartiers de Saint-Michel (5ème/6ème arrondissement) ou de la rue Mouffetard (5ème arrondissement)  vous feront prendre rapidement conscience de cette dimension ! Le panel d’activités culturelles proposées par la ville de Paris la positionne en première position du palmares 2013-2014 des villes étudiantes – classement culture proposé par l’étudiant.

2 – Lyon, une tradition étudiante bien ancrée

Untitled-1

Cela fait au moins une bonne dizaine d’année que la ville de Lyon s’impose comme seconde ville où le nombre d’étudiants est le plus élevé, avec un peu plus de 140 000 étudiants en son sein. L’offre de formation y est très importante (4 universités, 16 écoles de commerce, et de nombreuses écoles d’ingénieurs dont la très réputée INSA et peut, dans une certaine mesure, concurrencer Paris sur ce domaine. Les grands plus de la ville, c’est bien son climat doux propre à la région Rhône-Alpes, sa proximité avec les alpes et les joies des sports d’hivers, et des prix du logement plus abordables que ceux de la capitale (sans pour autant être considérés comme bons marchés. Se loger à Lyon représente un budget qui reste non négligeable). La capitale des gaules se positionne en seconde position du palmares 2013-2014 des villes étudiantes –classement emploi proposé par l’étudiant.

3 – Lille s’impose comme ville étudiante du Nord-Pas-de-Calais !

Untitled-1

Depuis 2007, la capitale des Flandres a réussi a faire oublier a ses étudiants son climat du Nord pour dépasser Toulouse en terme de nombre d’étudiants, et ce sont près de 107 000 d’entre eux qui en arpentent les rues!  Si elle est située en 9ème position du palmarès 2013-2014 général des villes où il fait bon étudier, il faut prendre en compte le fait qu’elle a gagné 3 places dans ce classement par rapport à celui établi l’année dernière, signe d’un réel effort de la ville pour améliorer son attractivité estudiantine. Elle est la seule de nos cinq villes étudiées à se situer dans le top 10 du palmares, classement sorties, et la première dans le sous classement métropoles! Finalement, certaines grandes écoles dont la réputation n’est plus a faire ont choisi Lille pour y proposer leurs formations : C’est le cas de l’un des campus de l’Ecole Nationale Supérieure des Arts et Metiers pour les ingénieurs ou de la SKEMA business school pour les commerciaux.

4 – Toulouse, ou l’attractivité de la région Midi-Pyrénées !

Untitled-1

Si Lille a réussi a attirer d’avantage d’étudiants que Toulouse ces 7 dernières années, la ville rose reste l’une des villes les plus étudiantes de France, puisqu’elle en accueille un peu plus 103 000. Classée première du palmares 2012-2013 des villes où il fait bon étudier, et seconde du classement 2013-2014, Toulouse se distingue principalement des autres villes par des tarifs très avantageux pour les transports (10€ pour le prix de l’abonnement mensuel) et les concerts proposés par la ville (5€ l’entrée).  De plus, il fait bon y être sportif, puisqu’elle est en troisième position des métropoles du palmares 2013-2014, classement sport. D’un point de vue des spécialisation, Toulouse dispose d’une offre conséquente en grandes écoles spécialisées dans l’aéronautique, comme l’Institut Supérieur de l’Aéronautique et de l’Espace (ISAE)  ou  l’Ecole Nationale de l’Avion Civile (L’ENAC).

5 – Marseille / Aix-en-Provence, une métropole au climat doux

Untitled-1

Labelisée « territoire d’excellence » par le jury des investissements d’avenir, Marseille/Aix en Provence est particulièrement performante dans les domaines de la recherche en santé – sciences de la vie, en énergie, et en technologie et sciences avancées, mais offre aussi un accueil culturel à ses étudiant puisqu’elle a été désignée en 2013 comme capitale de la culture! Ces points forts ont attirés près de 90 000 étudiants qui passent leurs études sous le soleil méditerranéen, dispersés entre les trois universités du pôle Marseille/Aix en Provence (les trois sont implantées à Aix en Provence) et les nombreuses offres de formation. L’attrait d’Aix en Provence est fort pour les étudiants, puisqu’ils représentent près d’un quart de la population (contre 6% à Marseille).